Afin de déclarer une voiture épave, il est nécessaire de contacter avant tout un démolisseur . Ainsi, l’expert se déplacera et pourra être en mesure de déclarer si le véhicule est qualifié d’épave. Si vous choisissez de faire réparer votre véhicule, vous devrez missionner un expert agréé VGE (véhicule gravement endommagé) pour suivre les réparations (comptez environ 300 €). Pour limiter les frais de réparation, vous pouvez demander l’emploi de pièces d’occasion. Si vous estimez que votre voiture a été sous-évaluée par l’expert, vous pouvez solliciter une nouvelle évaluation.

Sachez que si les dégâts présents sont très importants et portent atteinte à la sécurité , l’expert peut déclencher une procédure pour véhicule gravement endommagé , anciennement baptisée VGA. Cette procédure peut mener à une mise en épave si le véhicule est techniquement irréparable. En revanche, si le véhicule déclaré VGA reste réparable, alors les démarches peuvent être lancées.

Véhicule classé épave : y a-t-il obligation d’assurance auto ?

Le Véhicule Gravement Endommagé est celui retiré temporairement de la circulation, car présentant un danger pour les autres automobilistes. La voiture n’est pas réparable parce que brûlée, immergée jusqu’au tableau de bord ou présente des défauts techniques irréversibles. On le considère Techniquement Non Réparable , les pièces essentielles de la voiture étant gravement endommagées (moteur, etc.). Un examen de la voiture peut alors apporter des informations complémentaires à celles mentionnées dans le rapport en ligne. Ainsi, en faisant le tout du véhicule, il est possible de déceler des divergences de colorimétrie et d’ajustage des différents éléments de carrosserie. Il en est également facile de déceler, si les portières ne sont pas bien alignées ou si le coffre ne se ferme pas sans forcer.

  • Un professionnel dans ce domaine est conçu afin de vous simplifier au maximum l’assurance et de vous présenter en un minimum de temps les devis comparés de nos partenaires assureurs.
  • Si vous voyez des traces de peinture récente à cet endroit, méfiez-vous.
  • Il est censé proposer une procédure de réparation, puis chiffrer globalement le coût des réparations.
  • Ce dernier pourra réparer la voiture ou détruire la carcasse après avoir récupéré les pièces détachées.

A partir du rapport d’expertise et du contrat d’assurance, l’assureur propose une indemnisation. Quand l’assurance reçoit votre constat et prend en charge votre dossier elle mandate un expert afin de déterminer la valeur du véhicule. Si on considère déjà une voiture en état de marche comme un engin polluant, l’épave voiture l’est encore davantage. En effet, un véhicule laissé au fond d’un jardin, dans un parking, dans la forêt ou dans un ravin dégrade ou pollue deux fois plus l’environnement. Ainsi, c’est à votre assureur d’effectuer l’indemnisation sous 15 jours.

Les formalités de la mise en épave

Ces types de déchets doivent être confiés à des professionnels autorisés à racheter ou reprendre les vieilles voitures pour la détruire. Les casses auto ou entreprises de démolition sont seules habilitées à remettre un certificat de destruction au propriétaire de l’épave, un document qui permet l’annulation de l’immatriculation du véhicule en préfecture. Une voiture épave fait référence à une voiture en très mauvais état. Seul un expert du secteur automobile peut juger du fait qu’une voiture est une épave. Dans la plupart des cas, le coût de réparation de l’épave est supérieur à la valeur actuelle de la voiture, ou elle n’est pas réparable.

L’expert devra toutefois revoir le véhicule après les travaux afin de redonner le droit à la voiture de circuler. S’il est « économiquement irréparable », c’est-à-dire que le coût des réparations nécessaires excède le montant de la valeur de la voiture accidentée. Dans ce cas, l’assureur vous proposera une indemnisation avec reprise du véhicule. La voiture déclarée techniquement non réparable ne peut jamais reprendre la route, contrairement au véhicule économiquement irréparable qui peut rester en état de marche.

Déclarer un sinistre : pourquoi, quand, comment ?

Au travers de votre assurance auto, c’est un expert mandaté qui doit aboutir à cette conclusion. Après un accident, ou suite à un vol, une voiture endommagée peut-être considérée comme « épave ». Afin de bénéficier d’un enlèvement d’épave, le propriétaire doit avoir recours à un expert, étant donné qu’il n’est pas en position de juger légalement, par lui-même, la situation. Ainsi, uniquement un expert automobile, envoyé par une compagnie d’assurance, peut classer une voiture dans la catégorie « épave ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code